Le retour à la maison. Premiers jours de deuil.

Quand Marie et Pierre se sont rendus à la maternité, ils s’attendaient à une grande joie : la naissance d’Eric, leur premier fils. Mais, peu avant « l’heureux évènement », le génicologue leur annonce que le cœur du bébé a cessé de battre.
´
Marie devra accoucher d’un enfant mort-né ! Inutile de vous décrire le choc subi, l’immense détresse de la maman et du papa. Vous avez connu ces sentiments de désolation ; vous en souffrez certainement encore.

Nous n’évoquerons dans ce message que les premiers jours vécus à la maison après le drame.

Chez Marie et Pierre, tout était prêt pour accueillir le petit Eric : Une chambre coquette et fraîchement peinte, décorée de nombreux motifs de Walt Disney, une armoire pourvue de tous les vêtements possibles, jusqu’à 2 ans d’âge.

Marie avait souvent imaginé la vie au retour de maternité. Elle voyait son « tout petit » dans le lit-berceau. Elle l’entendait pleurer. Fallait-il le laisser ? Un peu – un peu seulement -, c’est si fragile un bébé ! Puis, dans les bras, elle lui aurait transmis toute sa tendresse.

Les premiers jours au foyer sont pénibles. Eric n’est pas là ! Pierre travaille toute la journée. Marie tourne en rond dans cette maison vide. Elle est seule, seule face au silence. Elle aimerait entendre pleurer, crier, hurler même ! Mais, elle est seule, et son esprit s’emballe, la torture par des pensées morbides :

« Ai-je été imprudente ? j’aurais dû cesser de faire le ménage, etc… »

Pendant plus d’un mois, elle se culpabilise. Puis, le moral s’améliore un peu. Ses proches l’entourent d’affection. Pierre, pourtant très affaibli les premiers jours du deuil, reprend le dessus. Il insiste auprès de son épouse pour sortir, rendre visite aux amis. Il lui parle de projets : L’achat d’une maison, des vacances à Pâques, et… une nouvelle naissance.

Au retour de la maternité, vous avez sans doute connu aussi des angoisses, des moments de désespoir ou d’espoir.

Pouvez-vous nous laisser un commentaire pour témoigner de votre vécu, ou nous dire ce que vous pensez des réactions de Marie et de Pierre ?

Francis.

Advertisements
This entry was posted in Sujets divers. Bookmark the permalink.

4 Responses to Le retour à la maison. Premiers jours de deuil.

  1. Absolutely worth to bookmark this article. Lots of important information we can get in this web page. Superb!

  2. Christelle says:

    Le vide ressentit au retour de la maternité est lourd .. Quand nos autres enfants sont à l école, que notre mari est parti au travail un silence pesant s’installe, l absence de pleurs de notre bébé tant attendu est pesant. Pour ma part j avais parfois besoin de cette solitude pour sombrer, pleurer .. Je ne sais pas si cela était bon ou pas mais cela m’a été nécessaire je crois. Mais c est avec du recul que je le dis, car il m’est arrivé parfois de me dire que l attitude de mon mari était égoïste , qu il ne comprenais pas ma souffrance. J ai comme marie beaucoup culpabiliser, lorsque nous accouchons d un beau bébé, n entend t on pas souvent “tu as bien travaillé”, “tu as fait un magnifique bébé, bravo …” alors lorsque nous accouchons d un bébé mort né, nous ne serions plus responsable de rien ? … Difficile de nous retirer cela de la tête. Pierre semble plus facilement faire fasse, il travaille , fait des projets mais cela sans doute pour aider Marie. Je n imaginais pas avant que mon mari m en parle de la souffrance du papa, quand au travail tout le monde lui demande comment va la maman, lui disent à quel point cela doit être dur pour elle, en ne pensant pas que lui aussi souffre. C est vrai que nous vivons différemment le deuil les papas et les mamans et l incompréhension s installe assez souvent au début. C est bien pour Marie que Pierre ai des projets ça l aide lui probablement et cela va aider Marie à avancer. Je leur souhaite beaucoup de courage, vivre avec l absence de notre bébé est vraiment difficile, mais je leur souhaite également d avoir un autre bébé, c est important et la relation avec le bébé d après est vraiment impressionnante ….

    • florence says:

      bonjour,
      C’est vrai que quand le papa et les grands enfants sont à l’école, on se permet le droit de craquer, de pleurer, de crier, tellement la douleur est forte ! personnellement j’ai enormement pleurer et surtout quand j’étais seule ! mais c’est vrai aussi que toutes les nuits je me reveillais et j’imaginais donner le sein à ce bébé qui n’était pas là ! on voudrait ne pas entendre ce silence ! c’est trop calme !
      et puis le temps passe, on pose plus de questions aux medecins, aux sages femmes, on se deculpabilise et tout doucement on relève la tête ! et on se dit qu’une autre grossesse peut-être envisagée… avec beaucoup de craintes et de peurs… tout le long de la grossesse jusqu’à l’accouchement !
      Christelle à raison ! la relation avec le bébé d’après est très impressionnante !
      Mon bébé Clément, je ne l’oublierais jamais mais j’ai maintenant 4 enfants, 2 grands qui ont connu mes larmes et parlent aussi de ce bébé et puis 2 plus petits qui m’on apportés des joies !
      Courage à vous !

  3. blogdeleavie says:

    Christelle, les réactions des collègues de ton mari prouvent que le monde n’est pas indifférent à la souffrance. Parfois, certaines personnes ont peur de faire mal et se taisent. Il faut peut-être prendre les devants et communiquer sur les difficultés à faire face à la tragique disparition… C’est une façon de faire son deuil…
    En tout cas merci pour ton commentaire et n’hésite pas à nous écrire. Vous lire nous encourage aussi à poursuivre cette mission essentielle du partage des expériences des uns et des autres, même si elles ne sont pas toujours très gaies.

    Francis.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s